Qu’est-ce qu’une offre d’achat d’un bien immobilier ?

Dès lors qu’un acquéreur potentiel montre son intérêt pour votre bien immobilier, il a tout à fait le droit de vous proposer une offre d’achat. Libre à vous par la suite de la refuser, de l’accepter ou bien de négocier. Certes, de quoi s’agit-il exactement ? Comment la rédiger ? Découvrez à travers cet article tout ce qu’il y a à savoir concernant l’offre d’achat immobilier.

Offre d’achat immobilier : définition

L’offre d’achat d’un bien immobilier fait référence à une proposition dans laquelle un acheteur ou un acquéreur potentiel souhaite retenir ou plus précisément réserver le bien en question à des conditions qu’il fixe au préalable. Appelé également proposition d’achat, offre de prix, option d’achat ou encore promesse d’achat, il s’agit d’un moyen qui permet à un acheteur particulier d’acquérir le bien suivant ses propres conditions, à un prix nettement inférieur à celui établi par le vendeur. Évidemment, avant que l’offre tienne, il est impératif que le vendeur l’accepte. A ce propos, peu importe sa situation actuelle, quelle que soit la raison qui le pousse à céder son logement, sa maison, etc. Le vendeur a tout à fait le droit de négocier l’offre de prix avant de procéder à la signature. D’ailleurs, à défaut de négociation, il peut à tout moment refuser l’offre qui lui est proposée. Par contre, si l’offre lui correspond, les deux contractants procèdent alors à la signature de l’acte juridique certifiant ainsi leur engagement l’un envers l’autre. Bref, à travers cet acte juridique, l’acquéreur réserve ainsi le bien immobilier avant la signature du compromis ou de la promesse de vente.

Offre d’achat : en quoi vous engage-t-elle ?

Lorsqu’un acheteur montre son intérêt et son intention d’acquérir un logement, une résidence ou une maison à travers une offre d’achat d’une maison, sachez qu’il n’aura aucun montant d’argent à vous donner. En l’occurrence, à l’issu de la signature de l’acte juridique qui authentifie l’offre, il est tenu d’honorer son désir, sa proposition et sa volonté d’acheter le bien. Ainsi, une fois que le vendeur a accepté l’offre, il ne peut plus renoncer à son engagement ou à sa décision. Autrement dit, il est en quelque sorte obligé de procéder à l’étape suivante, c’est-à-dire à la signature d’un contrat de vente. Du côté du vendeur, la rédaction d’une offre d’achat immobilier ne lui engage en rien. Toutefois, s’il accepte la clause de l’offre, la vente est alors réputée comme parfaite. Ce qui leur permet ainsi d’entamer la prochaine étape, à savoir la rédaction et la signature d’un contrat de vente du bien immobilier en question.

Comment rédiger une offre d’achat ?

Avant tout, si une offre d’achat immobilier peut être conclu à l’oral, il est toutefois préférable de la traduire en version écrite afin qu’elle puisse ainsi prendre un caractère légal et officiel. Ceci étant, afin d’être valide et conforme, l’offre d’achat doit contenir au minimum le prix avec lequel l’acquéreur souhaite acheter ledit bien. Dans la lettre doit également être mentionnée la durée de validité de l’offre. Cette dernière qui est généralement fixée entre une et deux semaines. À part cela, dans cette même lettre, l’acquéreur potentiel peut aussi établir une condition suspensive qui lui offre ainsi le privilège de se rétracter au cas où il n’a pas eu le crédit immobilier servant à financer principalement l’acquisition du bien faisant l’objet de l’offre d’achat.

Choisir une agence immobilière de renom à Lausanne
Achat immobilier : quels sont les avantages d’une maison en lotissement ?